DOSSIER COPYWRITING : 2 des SECRETS d’ Eduardo et bien plus ! (2/3)

copywriting_competence_eduardo

Comme vous l’avez vu précédemment, le copywriting, c’est tout un art.

Surtout si on veut qu’il soit EFFICACE !

Laissons Eduardo vous livrer 2 de ses secrets…

 

 Le copywriting, c’est avant tout de la recherche…

Le 1er secret, j’en ai déjà un peu parlé, c’est la recherche.

C’est-à-dire que je me renseigne et je veux en savoir le plus possible sur :

  • le vendeur, qui est souvent le créateur du programme,
  • le produit,
  • la concurrence,
  • le client cible,…

 

Pour le créateur du programme, je cherche à savoir :

  • qui il est, ses valeurs, sa vision,
  • pourquoi il a crée le produit,
  • comment il s’est intéressé à ce sujet,…

 

Pour le produit en lui même je cherche :

  • ses avantages,
  • ses bénéfices, ce que l’acheteur en retirera,
  • ses caractéristiques, en quoi il est différent des produits concurrents, en quoi il est unique,…

 

Pour le client cible, je veux tout savoir sur lui :

  • ses motivations, ses aspirations, ses rêves, ses objectifs,
  • ses peurs, ses problèmes, ses frustrations,…

 

copywriting_enquete

 Le copywriting facile, l’ASTUCE !

Mon 2ème secret si on peut dire c’est ma Swipe File.

C’est-à-dire un dossier d’exemples qui regroupe plusieurs grands textes de vente.

Je l’utilise essentiellement pour trouver des idées et des tournures de phrases à succès qui « colleront » au produit que je dois vendre.

Tout cela fait que j’ai parfois le problème inverse.

J’ai tellement d’idées que je ne sais plus lesquelles choisir. (rire)

 

 Chris : As-tu une méthode de travail pour ton copywriting ?

Eduardo : Oui.

Je commence à récolter un maximum d’informations.

Je suis en mode « recherche ».

Je vais voir :

  • les produits concurrents,
  • je regarde des pages de ventes à succès sur le thème du produit,…

 

Je demande également à mes clients de répondre à un questionnaire axé sur eux, leur produit et leur client cible.

Une fois que j’ai toutes les informations dont j’ai besoin, je laisse tout cela de côté.

Je n’y pense plus pendant 2-3 jours afin de laissez mon subconscient trouver les meilleures idées. Cependant, je les note dès qu’elles me viennent en tête.

Pour la rédaction, je mets de la musique qui me booste et j’écrit la lettre suivant ma méthode/structure personnelle.

 

 Chris : Serais-tu d’accord de nous donner un exemple concret ?

Eduardo : Un jour, l’un de mes clients me commandes 5 emails pour vendre l’une de ses formations à 1947€.

Je lui ai posé des questions afin d’obtenir les informations dont j’avais besoin et je me suis attaqué à la rédaction.

 

 Chris : Et quels ont été les résultats de ton copywriting ?

Eduardo : Je n’ai pas les chiffres exacts mais d’après ce que j’ai vu, ces documents ont amenés une bonne centaine de personnes à s’inscrire en l’espace de 2 semaines.

Ce qu’il faut savoir c’est que mon client avait une liste e-mails de 4000 personnes.

En admettant qu’il ai eu uniquement 100 inscrit cela fait 1947 x 100 = 194.700€ de CA.

Je pense donc qu’au total, le taux de conversion a été de 3% voire plus.

Voilà en quoi le copywriting peut vous servir ! 😉

 

copywriting_titre

 Chris : Quel est l’élément le plus important dans une lettre de vente ?

Eduardo : Elles sont toutes importantes.

Je dirai qu’une lettre de vente c’est comme une chaîne.

Une chaîne est aussi forte et solide que son maillon le plus faible.

De même, si une partie de la lettre n’est pas développée à son optimal, tu perds des ventes.

Cela dit, j’invite tes lecteurs à porter une attention particulière à l’accroche.

  • c’est-à-dire le titre de la page,
  • l’objet du mail ou encore
  • le titre de l’article.

En fait, l’accroche est la publicité de votre publicité.

Ou elle attire l’attention du lecteur, ou elle le repousse et il passe à autre chose.

On considère que le consommateur moyen est soumis à près de 1000 messages publicitaire par jour : affiches, TV, presse, mails, etc.

Une bonne accroche, c’est comme si vous étiez dans une longue queue et que vous puissiez passer AVANT tout le monde.

Devant ces 1000 messages. 😀 C’est là le principal rôle d’un bon copywriting…

David Ogilvy disait qu’un changement d’accroche peut multiplier par 10 les rendements.

A l’inverse une mauvaise accroche, peut vous amener à faire zéro vente.

C’est facilement compréhensible.

Si une accroche repousse les lecteurs, si elle ne les pousse pas à lire la suite du texte, ils quitteront votre page et vous aurez perdu des ventes.

La majorité des professionnels s’accordent à dire que l’accroche représente 80% du résultat.

C’est-à-dire que si vous faites un chiffre d’affaire de 10.000€ sur un lancement, 8.000€ a été généré grâce à l’accroche.

Prêtez donc attentions à vos accroches !!!

Ecrivez-en 10, 15 20 ou même plus jusqu’à trouver l’accroche la plus puissante et aussi la plus crédible pour pousser vos lecteurs à lire la suite de votre texte.

 

MERCI Eduardo pour toutes ces précieuses informations sur le copywriting.

Ne manquez pas la suite ! sous peu 😉


VOS PREMIERS BENEFICES DANS 15 JOURS AVEC LA METHODE CD2S


Vous venez de lire : DOSSIER COPYWRITING : 2 des SECRETS d’ Eduardo et bien plus ! (2/3)

Si cet article « DOSSIER COPYWRITING : 2 des SECRETS d’ Eduardo et bien plus ! (2/3) » vous a plu,

Cliquez sur « j’aime »Vous m’en verriez ravi.  Vous pouvez même le partager sur vos réseaux sociaux ;-)

PARTAGER