Eduardo, t’en dis TROP ! ( 3/3 ) – Copywriting

copywriter-eduardo

Suite et fin de notre saga en compagnie d’Eduardo !

Il vous livre ici ses dernières recommandations…

Alors n’hésitez pas à consulter cet article.

Possible que vous y trouviez une dernière astuce à 10 000$ 😉

 

Chris : Selon toi, quel est l’élément le plus important dans une lettre de vente ?

Eduardo : Elles sont toutes importantes.

Je dirai qu’une lettre de vente c’est comme une chaine. Une chaine est aussi forte et solide que son maillon le plus faible. De même, si une partie de la lettre n’est pas développée à son optimal, tu perds des ventes.

Cela dit, j’invite tes lecteurs à porter une attention particulière à l’accroche. C’est-à-dire le titre de la page, l’objet du mail ou encore le titre de l’article.

En fait, l’accroche est la publicité de votre publicité.

Ou elle attire l’attention du lecteur, ou elle le repousse et il passe à autre chose.

On considère que le consommateur moyen est soumis à près de 1000 messages publicitaire par jour : affiches, TV, presse, mails, etc.

Une bonne accroche, c’est comme si vous étiez dans une longue queue et que vous puissiez passer AVANT tout le monde. Devant ces 1000 messages.

David Ogilvy disait qu’un changement d’accroche peut multiplier par 10 les rendements.

A l’inverse une mauvaise accroche, peut vous amener à faire zéro vente. C’est facilement compréhensible. Si une accroche repousse les lecteurs, si elle ne les pousse pas à lire la suite du texte, ils quitteront votre page et vous aurez perdu des ventes.

La majorité des professionnels s’accordent à dire que l’accroche représente 80% du résultat. C’est-à-dire que si vous faites un chiffre d’affaire de 10.000€ sur un lancement, 8.000€ a été généré grâce à l’accroche.

Prêtez donc attentions à vos accroches. Ecrivez-en 10, 15 20 ou même plus jusqu’à trouver l’accroche la plus puissante et aussi la plus crédible pour pousser vos lecteurs à lire la suite de votre texte.

 

copywriter_eduardo2

 

Chris : Quelques conseils pour écrire une bonne accroche ?

Eduardo : Dites à votre prospect ce qu’il gagnera avec votre produit. Quels sont les bénéfices les plus forts qu’il en retirera ? Veillez à ce que ces promesses soient crédibles.

Ne vendez pas votre produit. Donnez à votre lecteur envie d’en savoir plus. Faites en sorte qu’il se sente concerné.

Utilisez des mots fort comme : Découvrez, comment, vous, votre, vos, secret, nouveau…

 

Chris : Quelle longueur doit avoir un texte de vente pour obtenir un rendement optimal ? Vaut-il mieux avoir un texte long ou un texte court ?

Eduardo : A ce niveau, il n’y a pas de règle. Un texte court n’est pas forcément meilleur qu’un texte long.

La longueur idéale est celle qui permet de dire tous ce qui est nécessaire sans lasser le lecteur.

Si vous avez besoin de 30 pages pour dire tous ce que vous avez à dire, faites 30 pages.

Ce qui compte ce n’est pas la longueur, c’est l’intérêt. Donc posez-vous la question : « Est-ce que mon texte est intéressant et passionnant pour mon lecteur, pour mon client cible ? »

Cela dit, au plus votre produit est cher, au plus il faut mettre de texte pour justifier ce prix et apporter un maximum de preuves.

 

copywriter_eduardo4

 

Chris : Peux-tu donner quelques conseils pour aider nos lecteurs à rédiger de meilleurs documents ?

Eduardo :

  • – Faites à votre prospects des promesses crédibles.
  • – Mettez des preuves. Mettez des chiffres, des faits, des anecdotes,…
  • – Ecrivez comme vous parlez. Ne cherchez pas à faire des phrases longues et compliquées. Faites des phrases courtes et simples.
  • – Faites des paragraphes de 4 lignes maximum.
  • – Parlez en termes positifs.
  • – Poussez votre prospect à agir maintenant.

 

Chris : Y a-t-il des copywriters qui t’ont particulièrement influencés ?

Eduardo : Oui. Essentiellement Christian Godefroy et Gary Bencivenga.

 

Chris : Qu’est-ce qui te plait le plus dans ce métier ?

Eduardo : Je me considère comme un créateur de richesse au sens large du terme.

D’abord par le fait que mes textes font gagner de l’argent à mes clients, même plusieurs années après.

Ensuite, le fait que mes textes amènent leurs clients à passer commande pour atteindre leurs objectifs.

Ce métier est pour moi une manière de contribuer à améliorer la vie des clients de mes clients.

 

copywriting-eduardo

 

Chris : Comment peut-on te contacter ?

Eduardo : Il suffit de m’envoyer un mail.

Mon adresse est eduardo.copywriter@gmail.com

 

Chris : Un dernier conseil pour nos lecteurs ?

Eduardo : Travaillez à fond vos documents de vente et votre marketing avec un professionnel compétent.

Vous pouvez avoir le meilleur produit du monde, si votre marketing n’est pas bon ou s’il est juste moyen, c’est toute votre réussite qui est remise en cause.

Une question que je pose souvent à mes prospects c’est : « combien d’argent perdez-vous chaque année à cause de vos lettres moyennes ? »

Je vous invite donc à travailler vos documents de vente dès maintenant avant que vos concurrents ne le fassent !

Vous avez apprécié : Eduardo, t’en dis TROP !!! (3/3), laisssez nous un commentaire 😀


VOS PREMIERS BENEFICES DANS 15 JOURS AVEC LA METHODE CD2S


Vous venez de lire : Eduardo, t’en dis TROP ! ( 3/3 ) – Copywriting

Si cet article « Eduardo, t’en dis TROP ! ( 3/3 ) – Copywriting » vous a plu,

Cliquez sur « j’aime »Vous m’en verriez ravi.  Vous pouvez même le partager sur vos réseaux sociaux ;-)

PARTAGER