Le growth Hacking : meilleur moyen d’augmenter la croissance d’une start-up

Le growth Hacking : meilleur moyen d'augmenter la croissance d'une start-up

Avec le paysage numérique qui évolue en permanence, de nouveaux concepts apparaissent et, pour les entrepreneurs, il est nécessaire de les maîtriser. Parmi les concepts, qui ont le vent en poupe ces dernières années, figure le fameux « Growth Hacking ». Il s’agit de l’une des meilleures stratégies pour les start-ups d’augmenter leur croissance.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Pour simplifier, il s’agit d’un ensemble de techniques et de méthodologie dont le principal objectif est la croissance rapide d’un service ou d’un produit. Le Growth Hacking est composé de deux mots. Le « Growth » sous-entend une croissance rapide et même exponentielle. Le terme « Hacking » quant à lui signifie l’utilisation de tous les moyens possible pour arriver à ses fins. Ces moyens sont en général non conventionnels et parfois à la limite de la légalité. Les startups web comme Airbnb, DropBox ou bien Instagram se sont fait connaître en des temps record. Ces start-ups n’avaient pas forcement des budgets conséquents pour se faire connaître. Elles se sont donc lancées rapidement avec un minimum de fonctionnalités afin de récolter des informations des utilisateurs. En ce sens, le Growth Hacking est l’identification de ce que fait l’utilisateur avec les produits ou les services que propose une entreprise. Cela permet par la suite de l’améliorer et ainsi d’accélérer la croissance des utilisateurs. Le but est d’obtenir une croissance intense, régulière, mais aussi pérenne. Il est nécessaire de préciser que le Growth Hacking est plus approprié aux start-ups. En effet, la stratégie implique une certaine prise de risque.

La stratégie du Growth Hacking comprend 4 éléments. Le premier consiste à créer un produit que les consommateurs veulent. En effet, s’il n’existe pas de demande qui correspond à votre offre, votre démarche va échouer. Afin de créer une demande, il vous sera nécessaire de vous constituer une communauté de fans. Ils vont être les promoteurs et les représentants commerciaux de vos produits. Toutefois, pour que vos fans soient prêts à vous soutenir, il est nécessaire que le produit que vous proposez soit parfait à leurs yeux. Ensuite, il vous faudra connaître votre segment cible et vous adapter à ces derniers. La communication doit ainsi être dans les deux sens et il vous faudra être à l’écoute des cibles et de vous donner les moyens de le faire. Après, il vous faudra viser uniquement sur les prospects qui pourront être les premiers utilisateurs. N’hésitez pas à les chouchouter, à scruter leurs actions, mais également à les encourager à faire la promotion de vos produits. Enfin, veillez à fidéliser vos clients. Si vous avez un nouveau service ou une nouvelle option, pensez avant tout à vos clients existants. Pour vous aider dans la conception de votre stratégie de Growth Hacking, il est intéressant d’élaborer un plan marketing.

Quelle différence avec l’Inbound marketing ?

En prenant en compte les 4 éléments du Growth Hacking, l’on pourrait tenter de l’associer à l’Inbound marketing. En effet, comme tous les deux sont des concepts qui sont issus du marketing traditionnel, ils sont liés dans le processus d’acquisition du client. D’une manière ou d’une autre, le but des deux concepts est de générer des leads et ainsi plus de ventes. Toutefois, l’Inbound marketing se base sur une stratégie de content marketing. Cette stratégie marketing a pour principe d’offrir des contenus de qualité et à forte valeur ajoutée au public. Ce qui a pour but de faire venir les clients d’eux-mêmes et d’une manière naturelle. Le Growth Hacking quant à lui, se tourne plutôt vers les « hacks ». Il met en place des actions avec peu de moyens et a pour but d’optimiser la croissance de l’entreprise. Malgré leur différence, ces deux stratégies sont complémentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici